contact

Fenêtre de fertilité : quand a-t-on le plus de chances de tomber enceinte ?

Par votre naturopathe Alice Monney le 17 décembre 2021
Mis à jour le 19 février 2022
contacter alice

Casser les croyances : non, on ne peut pas tomber enceinte à n'importe quel moment du cycle (focus sur votre fenêtre de fertilité)

Une croyance répandue consiste à penser qu'une femme peut tomber enceinte à n'importe quel moment du cycle. Ce mythe est certainement dû à toutes les grossesses "accidentelles" dont on entend régulièrement parler autour de nous. Néanmoins, cette idée est fausse : contrairement aux hommes qui produisent des spermatozoïdes en permanence, les femmes ne sont fertiles qu'à une certaine période du mois.

Cette période est également appelée "fenêtre de fertilité". Elle ne dure que quelques jours (5 à 7 jours maximum). Pour mieux comprendre ce moment clef de votre parcours vers la maternité, voici comment les choses se passent pour votre conjoint et vous :

Les spermatozoïdes ont la capacité de survivre plusieurs jours dans le col de l'utérus. C'est grâce à la glaire cervicale qu'ils sont maintenus en vie. La glaire cervicale, c'est le mot savant pour désigner les mal-aimées "pertes blanches", ces traces dans votre culotte que vous regardez certainement d'un mauvais oeil alors qu'elles sont en réalité hyper importantes.

La glaire cervicale est un élément majeur de votre fertilité : sans elle, pas de fécondation possible ! Grâce à son Ph basique, elle permet aux spermatozoïdes de survivre jusqu'à 5 jours dans votre col de l'utérus (plus précisément dans les petites cavités de votre col). Au moment de la libération de l'ovocyte, c'est encore elle qui favorisera la montée des spermatozoïdes pour que la rencontre ait lieu dans la trompe de Fallope.

L'ovocyte quant à lui (il ne s'appelle pas encore "ovule", tant qu'il n'a pas été fécondé), n'a qu'une durée de vie de 24h environ (parfois un peu plus). Il est donc beaucoup plus fragile et éphémère que les gamètes de votre conjoint.

Vous l'aurez compris, pour booster vos chances de tomber enceinte, il vaut mieux privilégier les rapports AVANT l'ovulation et au plus tard le jour-J. Après, c'est trop tard !

Schéma de la fenêtre de fertilité
Schéma de la fenêtre de fertilité

Savoir repérer votre fenêtre de fertilité est donc primordial pour maximiser vos chances de grossesse. C'est aussi un élément clef de la symptothermie, dans le cas où vous souhaiteriez au contraire adopter une approche naturelle et intuitive de votre contraception.

Quelles que soient vos motivations, une bonne connaissance de votre corps et de ses mécanismes est un puissant outil de reconnexion et de responsabilisation de soi.

Connaître son corps pour améliorer ses chances de tomber enceinte

Maintenant que savez précisément combien de jours par mois vous êtes fertile, vous avez sans doute envie d'apprendre à repérer cette période.

On nous a enseigné en SVT qu'un cycle menstruel dure 28 jours et que l'ovulation survient au milieu de celui-ci, c'est à dire au 14ème. Dans la pratique, les choses sont souvent bien différentes : seulement 30% des femmes fertiles ont effectivement un cycle de 28 jours ! La plupart du temps, la durée du cycle varie entre 27 et 35 jours selon les femmes sans que cela soit "anormal".

Comment s'y retrouver alors, lorsqu'on a des cycles qui ne ressemblent pas à ceux des livres (irréguliers, un peu plus courts ou un peu plus longs) ?

Il existe des applications de suivi du cycle, mais celles-ci doivent être prises avec des pincettes : rien ne remplacera jamais vos propres observations, la connaissance de votre corps, et surtout votre ressenti. La plupart des applications se contente d'appliquer des calcules basiques en fonction de la durée de vos règles.

Néanmoins, il faut reconnaître que de plus en plus d'appli prennent également en compte vos symptômes. Si c'est un sujet qui vous intéresse, vous trouverez chez Sisters Republic un comparatif de 5 applications de suivi de cycle.

Voici les principaux indices qui annoncent que votre fenêtre de fertilité approche :

  • La glaire cervicale : nous l'avons vu plus haut, c'est le premier indice de fertilité et le plus important. L'observation de votre glaire vous apportera de nombreuses informations sur le déroulé de votre cycle. En effet, la glaire cervicale évolue tout au long de votre cycle féminin : d'abord pâteuse, elle devient de plus en plus fluide à l'approche de l'ovulation. Lorsqu'elle prend la même texture que du blanc d'oeuf (transparente et élastique) : banco, votre ovulation est tout proche !
  • Le col de l'utérus : l'auto-palpation du col de l'utérus est également un très bon moyen de différencier les phases de votre cycle. Tout comme la glaire cervicale, il évolue en au gré des hormones sécrétées par votre corps. D'abord bas et dur, il s'assouplit jusqu'à devenir haut, ramolli, humide et bien sûr légèrement ouvert (pour laisser le passage libre aux spermatozoïdes). La lecture du col de l'utérus demande un peu d'entraînement, mais en 2 ou 3 cycles vous devriez être incollable sur votre col dans tous ses états !
  • La courbe de température : c'est un des outils de base de la méthode Symptothermique (sympto = symptômes, thermique = température). Pour mieux comprendre, la température passe par les phases suivantes durant votre cycle : elle commence par un plateau "bas", puis connait une élévation significative, pour enfin se maintenir en plateau "haut" jusqu'à l'arrivée de vos règles. La température ne s'élève qu'une fois que l'ovulation a eu lieu. Ce n'est donc pas un indicateur prédictif de l'ovulation, mais plutôt un bon moyen de vous assurer que celle-ci s'est bien déroulée, et une occasion de pouvoir mettre en corrélation votre courbe avec les autres symptômes constatés tout au long du cycle.
    Pour bien prendre votre température, il convient de respecter quelques règles : la prise doit se faire au réveil, de préférence à la même heure, avant de poser le pied par terre, toujours avec le même thermomètre (à 2 décimales après la virgule), et par le même canal à chaque fois (oral/rectal/axillaire = aisselle).
Courbe de température fenêtre de fertilité

Vous connaissez maintenant les principaux indices qui vous permettront de repérer cette période si importante de votre cycle. Prenez le temps de vous reconnecter à votre corps et de faire vos observations sur 2 ou 3 cycles. Vous pouvez noter vos symptômes dans un carnet dédié, ainsi que votre courbe de température. Si vous avez des questions, j'y répondrai avec plaisir en commentaire.

Vous pouvez également réserver votre séance de naturopathie pour un accompagnement personnalisé
qui vous permettra de booster votre fertilité et vos chances de tomber enceinte !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Autres articles tirés du blog :

Poids et SOPK : déconstruire les croyances
Les médecins demandent souvent aux femmes SOPK de perdre du poids. Or, c'est ce syndrome qui entraine la prise de poids, pas l'inverse !...
Lire la suite
Le lien entre SOPK et hypothyroïdie
Existerait-il une corrélation entre le syndrome des ovaires polykystiques et l'hypothyroïdie ? Lisez cet article pour en savoir plus !...
Lire la suite
Le seed cycling, ou "cycle des graines"
Rééquilibrez votre cycle en douceur grâce aux bienfaits du seed cycling ou "cycle des graines" ...
Lire la suite
Pourquoi je ne propose plus de consultations "à la carte"
Au début de ma pratique, je proposais des consultations "à la carte". Je vous propose de découvrir dans cet article pourquoi et comment mon offre a évolué....
Lire la suite
alice.monney@gmail.com
👉🏻 rejoignez moi sur Instagram
contact
La naturopathie est une approche de santé globale et durable qui ne se substitue jamais à la médecine conventionnelle, mais vient la compléter.
CGV | Politique de confidentialité et mentions légales   
 Réalisation : Baptiste Pagès Webdesign | Copyright 2021 Alice Monney | Reproduction interdite