contact

Insuffisance ovarienne précoce : tout n'est pas perdu !

Par votre naturopathe Alice Monney le 18 juillet 2022
Mis à jour le 18 juillet 2022
contacter alice

"Insuffisance ovarienne précoce". "IOP" pour les intimes. 3 lettres qui font basculer votre vie quand vous êtes en désir de grossesse. Derrière ce diagnostic sévère et angoissant se cache certes une réalité physiologique, mais qui est néanmoins à relativiser. NON, vos chances de grossesse ne sont pas nulles. OUI, certaines cliniques PMA refusent votre profil, mais des solutions naturelles existent. Je vous dévoile tout dans cet article.

Insuffisance ovarienne précoce : tout n'est pas perdu !

L'insuffisance ovarienne précoce, qu'est ce que c'est ?

L'insuffisance ovarienne précoce est caractérisée par un dysfonctionnement des ovaires avec pour conséquences :

  • Une anomalie de la sécrétion des hormones sexuelles : souvent on retrouve un taux élevé de FSH (>20 à 30mUI/mL) ainsi qu'un taux d'oestrogènes bas (<20 pg/mL)
  • Une AMH souvent faible (<1ng/mL). L'AMH est le reflet du nombre de follicules présents à l'instant T dans les ovaires. Attention, ce n'est en aucun cas un indicateur prédictif de vos chances de tomber enceinte, mais plutôt un guide pour les médecins en PMA qui pourront évaluer votre capacité de réponse à une stimulation ovarienne.
  • Une libération des ovocytes par intermittence, ou un arrêt de la libération des ovocytes par les ovaires conduisant de fait à une aménorrhée.

Les indices cliniques qui alertent souvent les femmes sont :

  • Des règles irrégulières voire un arrêt des règles,
  • Des cycles raccourcis
  • La survenue de bouffées de chaleur, de troubles de l'humeur
  • Des difficultés à tomber enceinte malgré plusieurs mois d'essais, des fausses couches à répétition
  • Une glaire cervicale difficilement observable...

On différencie l'insuffisance ovarienne précoce (IOP) et l'insuffisance ovarienne confirmée.

Les cas d'insuffisance ovarienne précoce sont en constante augmentation depuis 15 ans. Les origines sont encore méconnues, mais certaines maladies auto-immunes sont mises en causes, de même que le terrain génétique. Et comme pour de nombreuses autres problématiques liées à la fertilité, les facteurs environnementaux (c'est ce qu'on appelle l'épigénétique) sont largement incriminés : polluants, toxiques, tabac, apports insuffisants en vitamines et minéraux, stress, exposition aux ondes... sont autant de facteurs qui entraînent des modifications profondes de nos gènes.

Pourquoi ce n'est pas une fatalité

Il faut savoir qu'environ 70% des cas d'insuffisance ovarienne précoce restent inexpliqués. C'est pourquoi il est essentiel d'investiguer en profondeur, car de nombreuses pathologies sont susceptibles d'avoir un impact sur l'équilibre hormonal et de "mimer" une IOP.

C'est ce qu'on appelle "le diagnostic différentiel".

Parmi ces différentes pathologies, on retrouve :

L'hypothyroïdie

Présente chez une grande partie des femmes diagnostiquées IOP. Une thyroïde qui fonctionne au ralentit peut induire une montée de la FSH, avec les symptômes qui en découlent. Le diagnostic d'insuffisance ovarienne précoce est malheureusement souvent posé sans un bilan thyroïdien complet pratiqué au préalable.

L'insuffisance surrénalienne

C'est une pathologie de plus en plus fréquente aujourd'hui. Sous l'effet du stress et de la pression (sociale et professionnelle), les surrénales se vident complètement, conduisant ainsi au "burn out". Les symptômes qui en découlent peuvent faire penser à une hypothyroïdie, c'est pourquoi vous ne devez pas hésiter à demander des investigations biologiques complètes à votre médecin.

L'hyperprolactinémie

La prolactine est une hormone dont le but est d'empêcher l'ovulation. Elle est normalement sécrétée en fortes quantités par une jeune maman qui allaite, le but étant de ne pas retomber enceinte tant que le nourrisson n'est pas sevré. Mais il arrive dans certains cas que cette hormone augmente en dehors de ce contexte précis, entraînant alors un arrêt de l'ovulation et une irrégularité des cycles, voire une aménorrhée.

L'hyperinsulinisme

L'insuline lorsqu'elle est sécrétée en trop grande quantité vient perturber l'équilibre hormonal. Les cycles s'allongent, les ovulations se font plus rares, parfois la femme est en aménorrhée. Dans le cas de l'hyperinsulinisme, on trouve plutôt un profil hormonal avec une FSH normale ou basse et une LH élevée.

insuffisance ovarienne précoce prise en charge naturopathique

Prise en charge naturopathique de l'insuffisance ovarienne précoce

Une fois que toutes ces pistes ont été sérieusement étudiées, la prise en charge naturopathique peut commencer. En fonction de la problématique détectée, les moyens d'action à notre disposition sont nombreux :

  • Un naturopathe spécialisé en équilibre hormonal est formé aux dysfonctionnements thyroïdiens
  • Des solutions existent en phytothérapie et micronutrition pour aider les surrénales à fonctionner correctement
  • Certaines plantes permettent d'abaisser la prolactine. Attention, il est déconseillé de choisir des plantes sans formation préalable car celles-ci peuvent ne pas correspondre à votre profil hormonal.
  • Les problématiques d'hyper sécrétion d'insuline peuvent être gérées grâce à l'alimentation et aux compléments alimentaires, toujours à adapter en fonction de votre profil (par exemple SOPK)
  • De nombreuses solutions sont à notre disposition en phytothérapie pour faire "redémarrer" le cycle, remettre à niveau les différents taux d'hormones, et même sortir de l'aménorrhée.

Bien entendu, toutes ces pistes sont à étudier au cas par cas, sur la base d'un bilan hormonal complet mais également en fonction de vos antécédents médicaux et de votre suivi médical actuel. Il convient également de préciser que lorsque l'insuffisance ovarienne précoce atteint un stade trop avancé, on parle de "ménopause précoce" : l'infertilité est alors permanente et il n'y a plus de follicules primordiaux dans les ovaires. La ménopause précoce est le dernier stade de l'insuffisance ovarienne, elle ne peut pas être prise en charge par la naturopathie sauf pour en atténuer les symptômes (bouffées de chaleur etc).

Article à venir : les 5 stades de l'insuffisance ovarienne.

On vous a diagnostiqué une insuffisance ovarienne précoce et vous cherchez un naturopathe spécialisé ?

Je peux vous accompagner sur cette problématique. Pour en savoir plus sur l'accompagnement, cliquez ici.

Alice Monney Naturopathe spécialisée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Autres articles tirés du blog :

Comment choisir les meilleures vitamines prénatales ?
Vous avez décidé d'agrandir votre famille, ou bien vous êtes enceinte (félicitations 😍) ? Vous voilà en train d'écumer les rayons des pharmacies, les forums et autres articles sur Internet pour essayer de dénicher les meilleures vitamines prénatales possibles. C'est normal, vous voulez le...
Lire la suite
Poids et SOPK : déconstruire les croyances
Les médecins demandent souvent aux femmes SOPK de perdre du poids. Or, c'est ce syndrome qui entraine la prise de poids, pas l'inverse !...
Lire la suite
Le lien entre SOPK et hypothyroïdie
Existerait-il une corrélation entre le syndrome des ovaires polykystiques et l'hypothyroïdie ? Lisez cet article pour en savoir plus !...
Lire la suite
amonney.pro@gmail.com
👉🏻 rejoignez moi sur Instagram
contact
La naturopathie est une approche de santé globale et durable qui ne se substitue jamais à la médecine conventionnelle, mais vient la compléter.
CGV | Politique de confidentialité et mentions légales   
 | Copyright 2022 Alice Monney | Reproduction interdite