0
0,00 0 article

Votre panier est vide.

contact

Décalage thermique et ovulation

Par votre naturopathe Alice Monney le 13 novembre 2023
Mis à jour le 13 novembre 2023
contacter alice

Quand montée de température et ovulation ne se synchronisent pas comme prévu !

Plusieurs de mes consultantes ont remarqué que, malgré un test d'ovulation positif et un pic de glaire fertile, la montée de température ne se produit pas lorsqu'elle est normalement attendue. Il est courant de penser que la montée de température corporelle se produit immédiatement après l'ovulation. Cependant, des situations atypiques existent, et il est essentiel de les comprendre pour en avoir une interprétation précise.

Dans cet article, je vous propose quelques rappels à propos de la montée de température au cours du cycle menstruel, puis je vous présenterai quelques cas atypiques de décalage thermique.

1. Comprendre la montée de température

La montée de température est un indicateur de l'ovulation, car elle signale une augmentation de la progestérone sécrétée par le corps jaune après l'ovulation. Cette hormone provoque une légère augmentation de la température basale du corps, généralement dans les 24 heures suivant l'ovulation.

2. Pourquoi le décalage n'a pas lieu comme prévu ?

Parfois, la courbe n'est pas très lisible et la montée thermique n'arrive pas lorsqu'on s'y attend. Plusieurs raisons peuvent expliquer un décalage entre l'ovulation et la montée de température, voici les facteurs les plus courants :

  • Variabilité individuelle : toutes les femmes ne sont pas identiques. Chez certaines, la réponse thermique à la progestérone peut être plus lente.
  • Précision de la mesure : la méthode utilisée pour mesurer la température (thermomètre oral, vaginal, auriculaire) peut influencer la précision de la mesure. Il est crucial d'être constante dans la méthode de mesure et de le faire à la même heure chaque jour.
  • Facteurs externes : maladie, stress, décalage horaire, manque de sommeil ou encore consommation d'alcool peuvent influencer temporairement la température basale.

3. Tests d'ovulation et pic de glaire

Les tests d'ovulation et le pic de glaire cervicale fertile sont 2 signes relativement fiables d'une ovulation imminente. Mais là encore, il arrive que les observations ne coïncident pas avec la courbe de température.

  • Les tests d'ovulation mesurent le pic de l'hormone LH, qui précède généralement l'ovulation de 24 à 48 heures. Cependant, il est possible d'avoir un pic de LH sans ovulation effective, plusieurs pics de LH sur un même cycle jusqu'à ce que l'ovulation aboutisse, ou encore une ovulation légèrement décalée par rapport au pic de LH.
  • Le pic de glaire fertile est un autre indicateur d'ovulation. Cependant, tout comme la température, il peut être influencé par des facteurs externes et ne pas coïncider exactement avec l'ovulation.
ovulation et montée thermique

4. Les cas atypiques de décalages thermiques

Cas 1 : La montée de température se produit plusieurs jours après l'ovulation

Selon certaines études (Gnoth, 2002), il est possible que le décalage thermique se réalise dans un intervalle de 4 jours après l'ovulation. Cette observation peut être due à deux raisons principales :

  • Retard de reconnaissance corporelle : notre corps est une machine complexe qui fonctionne grâce à une multitude de signaux. Après l'ovulation, la reconnaissance de cet événement par le corps nécessite une série de signaux hormonaux envoyés par les ovaires (on appelle ça "feedback" ou "rétrocontrôle") Dans certains cas, cette série de signaux peut prendre plus de temps que prévu, entraînant un retard dans la reconnaissance de l'ovulation par le corps. Le CLER* a identifié certains de ces retards comme étant associés à un profil hormonal spécifique. Dans ce profil, le niveau de l'hormone lutéinisante (LH) est anormalement élevé, ce qui entraîne une montée plus lente de progestérone, et donc une montée de température qui tarde à arriver.
  • Variations naturelles : chaque femme est unique, et il y a toujours une variabilité naturelle dans les cycles menstruels, même chez une même femme. Parfois, la montée de température peut être retardée en raison de facteurs externes tels que le stress, des changements dans les habitudes de sommeil ou une maladie. Ces facteurs peuvent influencer le temps que met le corps pour enregistrer et réagir à l'ovulation.

Le CLER (Centre de Liaison, d'Études et de Recherches) est une organisation qui se consacre à la recherche et à l'étude des phénomènes liés à la reproduction humaine, en particulier ceux concernant la régulation naturelle des naissances. Grâce à ses études et ses travaux de recherche, le CLER a contribué à une meilleure compréhension des cycles menstruels et des différents signes associés à l'ovulation. Ils ont développé des méthodes et des outils pour aider les femmes à mieux comprendre et à suivre leurs cycles, favorisant ainsi une approche naturelle de la régulation des naissances.

Cas 2 : La montée de température a lieu AVANT l'ovulation (souvent la veille)

Dans certains cas, l'ovulation n'intervient que lors du deuxième jour de température élevée.

Il existe en effet des femmes pour lesquelles une certaine quantité de progestérone peut être produite avant l'ovulation. Cela peut être dû à la sécrétion précoce de cette hormone par les cellules de la thèque interne* et celles de la granulosa* de l'ovaire. Cette sécrétion anticipée peut rendre la détection de l'ovulation légèrement plus complexe pour les femmes qui suivent leur cycle, car elle peut induire une légère élévation de la température basale avant l'ovulation réelle. Il est essentiel d'être conscient de ces variations pour interpréter correctement les signes du cycle.

Thèque interne : La thèque interne est une couche de cellules située autour du follicule ovarien. Elle joue un rôle crucial dans la synthèse des androgènes, notamment l'androstènedione, qui sera ensuite convertie en œstrogènes par les cellules de la granulosa. La thèque interne travaille en étroite collaboration avec les cellules de la granulosa pour fournir les hormones stéroïdes nécessaires au développement du follicule et à la maturation de l'ovocyte.

Granulosa : Les cellules de la granulosa sont des cellules situées à l'intérieur du follicule ovarien, entourant directement l'ovocyte. Elles sont essentielles pour la croissance et le développement du follicule ainsi que pour la maturation de l'ovocyte. Ces cellules produisent des œstrogènes à partir des androgènes fournis par la thèque interne grâce à l'enzyme aromatase. Les œstrogènes, à leur tour, jouent un rôle fondamental dans le cycle menstruel et la préparation de l'endomètre.

décalage thermique et ovulation

5. Que retenir ?

Il est essentiel de comprendre que si la montée de température est un indicateur fiable de l'ovulation, elle n'est pas infaillible. Si vous observez régulièrement un décalage entre vos signes d'ovulation et votre montée de température, cela peut être tout à fait normal pour vous.

Si vous avez des préoccupations concernant votre cycle ou votre fertilité, n'hésitez pas à consulter un professionnel de santé, et à suivre l'un de mes accompagnements.

Conclusion

Chaque femme est unique, et il est possible d'observer des variations d'un cycle à l'autre et d'une femme à l'autre. La clé est la constance dans l'observation et la compréhension de votre propre corps. En combinant plusieurs méthodes d'observation (température, glaire, test d'ovulation), vous aurez une image plus claire de votre cycle et de votre période fertile. N'oubliez pas qu'il s'agit d'un apprentissage qui peut être long, il faut persévérer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 comments on “Décalage thermique et ovulation”

  1. Bonjour Alice,

    Je suis tombée sur votre article en cherchant l'explication du décalage entre mon test d'ovulation et ma montée en température.
    En effet, j'ai remarqué depuis deux cycles (que je suis ma température) que ma première température haute se produit 3 ou même 4 jours après avoir eu un test d'ovulation positif (donc ce qui voudrait dire que mon ovulation détectée par la température se situe 2 ou 3 jours post pic de LH détecté par le test d'ovulation).

    Donc j'ai trouvé votre article très informatif et je vous en remercie.
    Je me demande maintenant juste une chose : que retenir donc comme date d'ovulation ? Car du coup il y a 2 jours de décalage entre ce que dit le test d'ovulation et ce que dit ma montée en température...
    Pour moi ce serait bien de savoir pour (i) bien connaitre la durée de ma phase lutéale et être sûre qu'elle est minimum de 11 jours et (ii) bien continuer les rapports jusqu'à ce que mon ovulation soit passée (car je suis en essais bébé).

    (j'ai participé au Fertility Club 8 mais n'ai pas trouvé de réponse dans le cours et me suis rendue compte de cela après la fin du programme)

    Je vous remercie par avance pour votre aide !
    Bien cordialement,
    Julia

    1. Chère Julia,

      Merci pour votre question intéressante.
      Nous avons deux indicateurs clés : la température, et le pic de LH.
      Pouvez-vous me donner vos observations concernant la glaire cervicale, son évolution, et son jour sommet ?

      A bientôt !
      Alice

Autres articles tirés du blog :

Différence entre Achillée Millefeuille et Alchemille : Guide pour ne plus jamais les confondre
L'Achillée Millefeuille et l'Alchemille sont deux plantes médicinales souvent utilisées en phytothérapie, notamment pour leurs impacts bénéfiques sur la santé féminine. Souvent confondues, ces plantes ont des bénéfices très différents sur le cycle menstruel et la fertilité. Dans ce guid...
Lire la suite
Cycle Menstruel : c’est quoi des “Règles Normales” ?
Vous pensez souffrir de règles trop abondantes ? Vous ne savez pas si vos règles sont “normales” ? Chaque femme et chaque cycle sont différents, toutefois connaitre et comprendre certains principes de base vous permet de vous assurer que vous ne souffrez pas d’un déséquilibre hormonal et ...
Lire la suite
PRP et Fertilité : Les avantages du Plasma Riche en Plaquettes
Vous êtes essayez d'avoir un bébé, mais vous êtes en Insuffisance Ovarienne Précoce ? Vous souffrez d'une mauvaise qualité ovocytaire, d'un endomètre fin ? Votre taux d'AMH est faible ? La thérapie de plasma riche en plaquettes (PRP) est une solution innovante pour booster la fertilité. Ce ...
Lire la suite
La glycine, un allié sécuritaire et méconnu
Découvrez les bienfaits méconnus de la glycine pour la santé féminine : de l'amélioration de la fertilité au soutien durant la grossesse et l'allaitement. Explorez avec Alice Monney, naturopathe, comment cet acide aminé non essentiel peut devenir un allié précieux à différentes étapes de...
Lire la suite
amonney.pro@gmail.com
👉🏻 rejoignez moi sur Instagram
contact
La naturopathie est une approche de santé globale et durable qui ne se substitue jamais à la médecine conventionnelle, mais vient la compléter.
CGV | Politique de confidentialité et mentions légales   
 | Copyright 2024 Alice Monney | Reproduction interdite