0
0,00 0 article

Votre panier est vide.

contact

SPM pré-ovulatoire

Par votre naturopathe Alice Monney le 10 octobre 2023
Mis à jour le 10 octobre 2023
contacter alice

Pour la plupart des femmes, la période pré-ovulatoire est caractérisée par un bien-être généralisé : énergie débordante, libido au taquet, digestion sans heurts... Seulement voilà, pour d'autres ce tableau idyllique est loin d'être une réalité. Certaines femmes ressentent des symptômes semblables au Syndrome Prémenstruel (SPM) bien avant l’ovulation, et il est alors très difficile de se faire entendre par les professionnels de santé, et plus complexe encore de trouver une solution.

Ces symptômes, souvent méconnus, méritent pourtant une attention particulière et une exploration approfondie. Dans cet article, nous discuterons de l’intolérance à l'histamine comme possible cause, et nous explorerons aussi d’autres pistes susceptibles d’expliquer ces manifestations pré-ovulatoires, tout en proposant des solutions naturopathiques adaptées.

Le SPM Pré-ovulatoire : imbroglio hormonal

Les symptômes

De manière surprenante, les symptômes ressentis avant l’ovulation peuvent être comparables à ceux du SPM classique, en voici une liste non exhaustive :

  • irritabilité/anxiété
  • maux de tête
  • fatigue
  • fringales
  • mauvaise digestion
  • ballonnements
  • sensibilité mammaire
  • troubles du sommeil
  • douleurs pelviennes/crampes abdominales
  • acné
  • perte de libido

Le mépris et la méconnaissance de ces symptômes peuvent rajouter du stress et de l'inconfort, affectant profondément le quotidien, les relations, et le bien-être émotionnel des femmes concernées.

Pourquoi personne n'en parle ?

L'absence de reconnaissance du phénomène de symptômes semblables au SPM pendant la phase pré-ovulatoire par certains professionnels de santé peut découler de plusieurs raisons. Attention, il ne s'agit ici que de ma propre analyse et non d'une généralité transposable à tous les professionnels de santé !

1. Manque de recherches scientifiques :

Il y a sans doute un manque de recherches solides et de données scientifiques étayant l'existence de symptômes pré-ovulatoires similaires au SPM. Les études sur le cycle menstruel se sont traditionnellement concentrées sur la phase post-ovulatoire, laissant un manque d’informations et de connaissances sur les changements physiologiques et psychologiques qui peuvent se produire avant l’ovulation.

2. Une définition clinique stricte :

Le SPM est défini de manière très spécifique, avec des critères diagnostiques centrés autour de la phase lutéale du cycle, ce qui peut rendre difficile la reconnaissance de symptômes similaires survenant à d'autres moments du cycle menstruel.

Vous conviendrez que "SPM pré-ovulatoire" n'est certainement pas le terme adapté à cette problématique 😅. Peut être qu'un jour un nouveau nom émergera, par exemple "Syndrome pré-ovulatoire" abrégé en "SPO". En attendant et par soucis de compréhension, j'ai choisi de conserver le terme "SPM pré-ovulatoire" tout au long de cet article car c'est la formulation que mes consultantes emploient spontanément pour décrire leurs troubles.

3. Stigmatisation et incompréhension :

Il y a historiquement une stigmatisation et une incompréhension généralisées concernant les problèmes de santé féminine... Par conséquent, les plaintes et symptômes des femmes sont parfois minimisés ou mal interprétés, pouvant ainsi retarder la reconnaissance et le traitement de conditions telles que le SPM pré-ovulatoire.

4. Complexité des Symptômes:

Les symptômes pré-ovulatoires peuvent varier considérablement d'une femme à l'autre et peuvent être influencés par de nombreux facteurs, tels que le stress, l'alimentation, et d'autres conditions médicales, rendant difficile l’identification de schémas clairs et la distinction entre les causes.

Une conscientisation accrue, de la recherche approfondie et un dialogue ouvert sont essentiels pour élargir la compréhension des diverses manifestations du cycle menstruel et pour fournir des soins et un soutien adaptés à toutes les femmes.

spm pré-ovulatoire symptômes

L'impact de l’histamine sur les niveaux d'oestrogènes : une dynamique sensible

Le rôle de l’histamine

L’histamine est une molécule endogène qui joue un rôle clé dans diverses fonctions physiologiques, notamment la régulation de l’immunité, la digestion et les réponses allergiques. Une accumulation excessive d'histamine dans l'organisme peut déclencher des symptômes tels que les maux de tête, les éruptions cutanées et les troubles digestifs, qui sont également couramment observés dans le SPM.

Les oestrogènes et la production d’histamine

Les œstrogènes peuvent augmenter les niveaux d’histamine en stimulant sa libération par les mastocytes (un type de cellules immunitaires présent surtout dans peau et les muqueuses) et en inhibant l’activité de l’enzyme DAO, qui est responsable de la dégradation de l'histamine.

Impact sur le cycle menstruel

Lorsque les niveaux d’œstrogènes sont élevés, comme c'est normalement le cas avant l'ovulation, cela peut entraîner une accumulation d’histamine, provoquant ainsi des symptômes similaires à ceux du SPM chez les femmes présentant une intolérance à l'histamine.

Or, l'intolérance à l'histamine est souvent négligée comme cause potentielle des symptômes pré-ovulatoires, bien qu’elle puisse avoir un impact significatif sur le bien-être des femmes. Une meilleure compréhension et reconnaissance de cette condition pourraient conduire à des solutions plus ciblées et efficaces pour gérer ces symptômes dérangeants.

Le lien entre l’intolérance à l’histamine et les œstrogènes offre une piste sérieuse pour expliquer la présence de symptômes semblables au SPM avant l’ovulation. Une prise de conscience et une compréhension accrues de ce phénomène permettront de développer des interventions plus efficaces et individualisées pour améliorer la qualité de vie des femmes touchées.

Stress et facteurs psychologiques

Le stress et certains facteurs psychologiques peuvent aussi jouer un rôle crucial dans l’apparition des symptômes pré-ovulatoires, notamment par leur impact sur les niveaux d'hormones du stress comme le cortisol.

Autres pistes hormonales

Certains déséquilibres hormonaux comme le Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) peuvent être confondus avec un SPM pré-ovulatoire. Un SOPK peut également être présent en cas de SPM pré-ovulatoire, et aggraver les symptômes ressentis. Je vous conseille vivement de faire le point sur votre situation avec un professionnel de santé, afin d'avoir une vue d'ensemble et trouver ainsi des solutions efficaces pour votre profil hormonal.

SPM pré-ovulatoire

Solutions et stratégies naturopathiques

Pour les femmes susceptibles de souffrir d'intolérance à l'histamine, des stratégies telles que l'adoption d'un régime faible en histamine, la prise de suppléments pour soutenir la dégradation de l'histamine, et la gestion des niveaux d'œstrogènes peuvent aider à atténuer les symptômes.

Adopter un régime pauvre en histamine

Les aliments à éviter :

  • Viandes et poissons conservés : charcuteries, les viandes fumées, le poisson fumé, et les fruits de mer
  • Fromages affinés : plus un fromage est vieux, plus il contient d'histamine
  • Aliments fermentés : comme la choucroute, le soja fermenté, le kimchi et certains types de yaourts
  • Boissons alcoolisées : surtout le vin rouge et la bière, qui ont une teneur élevée en histamine.
  • Légumes : les aubergines, les épinards et les tomates
  • Aliments et boissons contenant des colorants et conservateurs

Les aliments à privilégier :

  • Viandes et poissons frais : privilégiez la consommation immédiate après l'achat
  • Céréales : comme le riz, l'avoine, et le quinoa
  • Légumes à faible teneur en histamine : comme les courgettes, les carottes et les brocolis
  • Fruits : les pommes, les poires, et les baies rouges
  • Produits laitiers frais : lait et les yaourts non fermentés, fromages frais

Conseils annexes

  • Lire les étiquettes : lisez bien les étiquettes de vos aliments pour éviter au maximum les additifs et conservateurs. Privilégiez le fait maison si c'est possible pour vous
  • Conserver les aliments au frais : l'histamine augmente avec le temps, il est donc préférable de consommer vos produits rapidement ou de les conserver au réfrigérateur.


Attention aux régimes d'éviction qui peuvent entraîner des carences et s'avérer contre-productifs. En cas de doute, demandez conseil à un professionnel ou faites-vous accompagner.

Compléments alimentaires

DAO (Diamine oxydase)

Avantages : La DAO est l'enzyme principale qui dégrade l'histamine dans l'intestin. Une supplémentation en DAO peut aider les personnes ayant une faible activité de cette enzyme.
Référence scientifique : (Maintz, L., & Novak, N. (2007). Histamine and histamine intolerance. The American journal of clinical nutrition, 85(5), 1185-1196.)

Vitamine C

Avantages : la vitamine C peut aider à dégrader l'histamine, aidant ainsi à réduire sa concentration dans le corps.
Référence scientifique : Johnston, C. S., Martin, L. J., & Cai, X. (1992). Antihistamine effect of supplemental ascorbic acid and neutrophil chemotaxis. Journal of the American College of Nutrition, 11(2), 172-176.)

Quercétine

Avantages : la quercétine est un flavonoïde présent dans de nombreux fruits et légumes, qui semble inhiber la libération d'histamine par les mastocytes. Elle est d'ailleurs souvent utilisée en pharmacie pour lutter contre les allergies saisonnières.
Référence scientifique : Mlcek, J., Jurikova, T., Skrovankova, S., & Sochor, J. (2016). Quercetin and its anti-allergic immune response. Molecules, 21(5), 623.

Probiotiques

Avantages : certaines souches probiotiques peuvent aider à dégrader l'histamine dans l'intestin, ce qui peut être bénéfique pour les personnes intolérantes.
Référence scientifique : Kukkonen, K., Savilahti, E., Haahtela, T., Juntunen-Backman, K., Korpela, R., Poussa, T., … & Kuitunen, M. (2007). Probiotics and prebiotic galacto-oligosaccharides in the prevention of allergic diseases: a randomized, double-blind, placebo-controlled trial. Journal of Allergy and Clinical Immunology, 119(1), 192-198.

Vitamine B6

Avantages : joue un rôle dans la régulation des niveaux d'histamine et peut soutenir l'activité de la DAO.
Référence scientifique : Wyatt, K. M., Dimmock, P. W., Jones, P. W., & O'Brien, P. M. (1999). Efficacy of vitamin B-6 in the treatment of premenstrual syndrome: systematic review. BMJ, 318(7195), 1375-1381.


Le laboratoire Intoleran commercialise une référence spécifique, à base de DAO, vitamine C et quercétine.

Gestion des niveaux d'oestrogènes

La relation entre œstrogènes et histamine est complexe. Les œstrogènes peuvent stimuler la libération d'histamine des mastocytes, augmentant ainsi les symptômes chez les personnes intolérantes à l'histamine. Par ailleurs, l'histamine peut aussi augmenter la production d'œstrogènes, créant un cycle qui peut aggraver l'intolérance.

Voici quelques conseils pour vous aider à gérer naturellement vos niveaux d'œstrogènes :

  • Adopter un régime riche en fibres pour aider à l'excrétion des œstrogènes
  • Inclure des crucifères (comme le brocoli et le chou) qui contiennent des composés qui favorisent le métabolisme sain des œstrogènes
  • Limiter l'exposition aux xénoestrogènes présents dans certains plastiques et cosmétiques
  • Consommer régulièrement des graines de lin, riches en lignanes, peuvent également aider à réguler l'œstrogène. Selon une étude de Adlercreutz et al., 2007, la consommation de graines de lin a montré une diminution des taux d'œstrogènes circulants.

Référence scientifique : Adlercreutz, H., Hockerstedt, K., Bannwart, C., Bloigu, S., Hämäläinen, E., Fotsis, T., & Ollus, A. (2007). Effect of dietary components, including lignans and phytoestrogens, on enterohepatic circulation and liver metabolism of estrogens and on sex hormone binding globulin (SHBG). Journal of Steroid Biochemistry, 27(4-6), 1135-1144.

La gestion des oestrogènes et leur bonne detoxication par le foie est une problématique complexe qui fera l'objet d'un article dédié. Si vous souhaitez que je vous accompagne sur ces sujets, prenez rendez-vous

Sans oublier...

Prises en charges des déséquilibres hormonaux annexes

Comme évoqués, certains symptômes pré-ovulatoires peuvent facilement être confondus avec les symptômes d'autres pathologies comme le syndrome des ovaires polykystiques. Je vous conseille de toujours demander un avis médical au préalable, et de faire les analyses sanguines qui vous seront conseillées.

La gestion du stress

Des techniques de gestion du stress telles que la méditation, le yoga et l'exercice doux mais régulier peuvent également contribuer à atténuer les symptômes.

Les autres approches thérapeutiques

L’acupuncture, la réflexologie et autres thérapies complémentaires peuvent aussi être envisagées pour traiter les déséquilibres hormonaux et réduire les symptômes du SPM pré-ovulatoire.

Conclusion

Le SPM pré-ovulatoire est un phénomène complexe et multifactoriel qui impacte un nombre significatif de femmes. L’intolérance à l’histamine, les déséquilibres hormonaux, et le stress sont autant de pistes à explorer pour comprendre et traiter ces symptômes inconfortables. Une approche intégrative, combinant modifications diététiques, gestion du stress et thérapies complémentaires, pourrait offrir une amélioration notable de la qualité de vie des femmes concernées.

Si vous souhaitez que je vous accompagne sur le sujet du SPM pré-ovulatoire, réservez votre accompagnement directement sur mon site, dans l'onglet "Rendez-vous" (places limitées).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 comments on “SPM pré-ovulatoire”

    1. Merci Laury pour votre question ! Les symptômes sont malheureusement très larges et varient d'une femme à l'autre. Néanmoins voici une liste non exhaustive des symptômes possibles classés par type :

      Symptômes cutanés :
      Éruptions ou urticaires
      Démangeaisons
      Rougeurs
      Œdème (gonflement, en particulier du visage ou des lèvres)

      Symptômes gastro-intestinaux :
      Douleurs abdominales
      Ballonnements
      Diarrhée
      Nausées et vomissements

      Symptômes respiratoires :
      Congestion nasale ou écoulement
      Éternuements
      Difficulté à respirer
      Asthme

      Symptômes cardiovasculaires :
      Palpitations
      Hypotension
      Vertiges

      Symptômes neurologiques :
      Maux de tête ou migraines
      Fatigue
      Vertiges
      Troubles du sommeil

      Symptômes ophtalmiques :
      Yeux rouges
      Démangeaisons ou larmoiements

      Autres symptômes :
      Douleurs articulaires ou musculaires
      Œdème

      En espérant vous avoir aidée !
      Alice

Autres articles tirés du blog :

Différence entre Achillée Millefeuille et Alchemille : Guide pour ne plus jamais les confondre
L'Achillée Millefeuille et l'Alchemille sont deux plantes médicinales souvent utilisées en phytothérapie, notamment pour leurs impacts bénéfiques sur la santé féminine. Souvent confondues, ces plantes ont des bénéfices très différents sur le cycle menstruel et la fertilité. Dans ce guid...
Lire la suite
Cycle Menstruel : c’est quoi des “Règles Normales” ?
Vous pensez souffrir de règles trop abondantes ? Vous ne savez pas si vos règles sont “normales” ? Chaque femme et chaque cycle sont différents, toutefois connaitre et comprendre certains principes de base vous permet de vous assurer que vous ne souffrez pas d’un déséquilibre hormonal et ...
Lire la suite
PRP et Fertilité : Les avantages du Plasma Riche en Plaquettes
Vous êtes essayez d'avoir un bébé, mais vous êtes en Insuffisance Ovarienne Précoce ? Vous souffrez d'une mauvaise qualité ovocytaire, d'un endomètre fin ? Votre taux d'AMH est faible ? La thérapie de plasma riche en plaquettes (PRP) est une solution innovante pour booster la fertilité. Ce ...
Lire la suite
La glycine, un allié sécuritaire et méconnu
Découvrez les bienfaits méconnus de la glycine pour la santé féminine : de l'amélioration de la fertilité au soutien durant la grossesse et l'allaitement. Explorez avec Alice Monney, naturopathe, comment cet acide aminé non essentiel peut devenir un allié précieux à différentes étapes de...
Lire la suite
amonney.pro@gmail.com
👉🏻 rejoignez moi sur Instagram
contact
La naturopathie est une approche de santé globale et durable qui ne se substitue jamais à la médecine conventionnelle, mais vient la compléter.
CGV | Politique de confidentialité et mentions légales   
 | Copyright 2024 Alice Monney | Reproduction interdite