contact

Comment améliorer sa progestérone ?

Par votre naturopathe Alice Monney le 12 mars 2022
Mis à jour le 20 septembre 2022
contacter alice

La progestérone est une hormone essentielle dont la sécrétion intervient principalement en deuxième partie du cycle menstruel. Grâce à elle, la muqueuse utérine (ou "endomètre") est maintenue le temps nécessaire pour permettre à un potentiel embryon de s'implanter.

Lorsque la sécrétion de progestérone n'est pas suffisante, plusieurs problématiques peuvent apparaître :

  • insuffisance lutéale (moins de 10 jours en l'ovulation et les règles)
  • infertilité
  • fausses couches répétées du 1er trimestre
  • forts symptômes prémenstruels
  • des spottings en fin de cycle (minimum 4 jours avant le début des règles, sinon les pertes sont considérées comme normales dans les 3 jours qui précèdent l'arrivée des règles)

Vous l'avez compris, c'est une hormone très importante pour la fertilité et le bon fonctionnement du cycle menstruel global. Je vous propose de découvrir comment améliorer vos taux de progestérone au travers de 8 attitudes clés, faciles à mettre en application au quotidien.

1. Apprendre à gérer son stress

On ne le répètera jamais assez, le stress a un effet négatif sur l'équilibre hormonal et la santé en général... on l'entend tellement que finalement le message passe à la trappe. Pourtant le stress et plus précisément la sécrétion de cortisol peut avoir un effet délétère sur l'équilibre hormonal. Par ailleurs, un taux de cortisol élevée diminue l'absorption des hormones thyroïdiennes, ce qui peut conduire à une situation d'hypothyroïdie qui viendra accentuer un éventuel déséquilibre hormonal déjà présent.

Apprenez à gérer votre stress : identifiez la source du stress, mettez en place des actions concrètes au quotidien pour le maintenir sous contrôle. Trouvez la technique qui vous convient et que vous aurez envie de pratiquer régulièrement ! Par exemple méditation, yoga, cohérence cardiaque... les techniques sont nombreuses.

Gérer son stress pour améliorer son taux de progestérone

2. Avoir un sommeil de qualité

Même principe pour le sommeil. Dormez entre 7 et 9h par nuit, en veillant à avoir un sommeil qualitatif. Si vous vous levez épuisée le matin malgré une durée de sommeil correcte, prenez contact avec un professionnel car ce n'est pas une situation normale. 😴

👉🏻 Ne sous-estimez jamais le pouvoir de l'hygiène de vie sur votre équilibre hormonal !

Améliorer son sommeil pour booster sa progestérone

3. Éviter les toxiques

Quand je parle de toxiques, je pense surtout à la caféine, au tabac et à l'alcool sont évidemment en première ligne des habitudes à travailler. Par exemple pour le café, 2-3 tasses par jour maximum.

Les perturbateurs endocriniens sont également concernés car on sait maintenant qu'ils sont susceptibles de perturber l'équilibre hormonal. Apprenez à les repérer ; pour plus de simplicité vous pouvez par exemple utiliser une application pour scanner vos produits d'hygiène et d'entretien.

Limiter le café pour favoriser la progestérone et l'équilibre hormonal.

4. Faire de l'exercice physique

L'activité physique et est essentielle à tout point de vue pour rester en bonne santé. C'est encore plus vrai pour l'équilibre hormonal : votre organisme a besoin que vous soyez active pour sécréter correctement les hormones nécessaires à un cycle menstruel sain.

🚨 En revanche, attention à ne pas tomber dans l'excès. L'insuffisance lutéale et les cycles anovulatoires constituent les troubles du cycle les plus fréquents chez les femmes sportives. Si vous êtes très sportive et que vous présentez des symptômes (SPM, spottings...) essayez de basculer vers une pratique plus douce comme le yoga, la marche, la natation...

l'activité physique douce et régulière pour favoriser la progestérone

5. Avoir un apport calorique suffisant

On pense souvent bien faire en se restreignant sur les quantités par peur de prendre du poids mais c'est tout le contraire. Veillez à avoir un apport calorique suffisant et adapté à la fois à votre corpulence, mais également à votre dépense énergétique. Par exemple si vous faites régulièrement de l'activité physique c'est excellent, mais assurez-vous de manger suffisamment pour compenser !

Si vous corps ne dispose pas de ressources alimentaires suffisantes, c'est simple : il va alors considérer que les conditions ne seraient pas réunies pour une éventuelle grossesse, le cerveau va interrompre les messages chimiques envoyés aux ovaires, l'ovulation est bloquée et le cycle menstruel à l'arrêt ➡️ vous rentrez en aménorrhée (arrêt des règles > 3mois).

⚠️ J'ai déjà reçues plusieurs clientes en consultation qui présentaient une aménorrhée secondaire et qui en réalité pratiquait une activité physique trop intense et ne mangeaient pas assez en parallèle.

un apport calorique suffisant pour s'assurer d'une bonne synthèse hormonale

6. Gérer sa glycémie

🗝 Gérer la glycémie : éviter les fringales sucrées en maintenant une glycémie stable tout au long de la journée. Il faut également savoir que le stress affecte indirectement la glycémie

7. Consommer des bonnes graisses

Le cholestérol a trop souvent été diabolisé à tort. De plus, on a longtemps pensé que les graisses faisaient grossir, alors qu'on sait maintenant que ce sont plutôt les sucres. Malheureusement aujourd'hui de nombreuses femmes sont encore frileuses à l'idée de consommer des matières grasses.

Le cholestérol est pourtant essentiel à une bonne synthèse hormonale : c'est le précurseur des hormones stéroïdiennes dont la progestérone. Ne faites donc surtout pas l'impasse sur les lipides (de qualité) ! Pensez à augmenter vos apports en graisses qualitatives, dans le respect du ratio oméga 3/oméga 6.

un apport lipidique suffisant permet d'assurer une bonne sécrétion hormonale et favorise ainsi la progestérone

8. Faire le plein de micronutriments

Certains nutriments sont indispensables au bon fonctionnement de l'équilibre hormonal. Le zinc, vitamine C et le sélénium ont un impact sur la progestérone et/ou la qualité de l'ovulation, tandis que le magnésium et la vitamine B6 ont un rôle à jouer en cas d'excès d'oestrogènes.

Pensez à vous supplémenter régulièrement car nos apports alimentaires ne suffisent plus aujourd'hui à combler tous nos besoins en vitamines et minéraux. Certaines plantes ont également une action "progestérone-like", je vous détaillerai lesquelles dans un prochain article. 🌱

Attention, les compléments alimentaires ne doivent pas être pris à la légère, demandez conseil à un professionnel.

les compléments alimentaires peuvent booster la progestérone

Alors, quelles attitudes allez vous adopter ?

Si vous ne savez pas par où commencer et souhaitez être accompagnée, réservez votre appel découverte gratuit !

Retrouvez moi sur Instagram !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Autres articles tirés du blog :

Comment choisir les meilleures vitamines prénatales ?
Vous avez décidé d'agrandir votre famille, ou bien vous êtes enceinte (félicitations 😍) ? Vous voilà en train d'écumer les rayons des pharmacies, les forums et autres articles sur Internet pour essayer de dénicher les meilleures vitamines prénatales possibles. C'est normal, vous voulez le...
Lire la suite
Insuffisance ovarienne précoce : tout n'est pas perdu !
L'insuffisance ovarienne précoce est un diagnostique qui fait peur. Je vous explique dans cet article pourquoi ce diagnostique est à relativiser, et ce que vous pouvez mettre en place. ...
Lire la suite
Poids et SOPK : déconstruire les croyances
Les médecins demandent souvent aux femmes SOPK de perdre du poids. Or, c'est ce syndrome qui entraine la prise de poids, pas l'inverse !...
Lire la suite
Le lien entre SOPK et hypothyroïdie
Existerait-il une corrélation entre le syndrome des ovaires polykystiques et l'hypothyroïdie ? Lisez cet article pour en savoir plus !...
Lire la suite
amonney.pro@gmail.com
👉🏻 rejoignez moi sur Instagram
contact
La naturopathie est une approche de santé globale et durable qui ne se substitue jamais à la médecine conventionnelle, mais vient la compléter.
CGV | Politique de confidentialité et mentions légales   
 | Copyright 2022 Alice Monney | Reproduction interdite